Joueur de didgeridoo contemporain et multi-instrumentiste,
Othello Ravez porte les sonorités du monde.

Depuis 20 ans, il étudie l’apprentissage traditionnel du yidaki (didgeridoo) et l’exploration occidentale de cet instrument dans un style « moderne-didge ».
Animé par l’envie de fusionner la vibration et les rythmiques du didgeridoo aux musiques actuelles telles que le jazz, le blues, le rock, il se produit seul et transporte son univers dans diverses formations, jusque dans les orchestres.

Othello-Ravez-didgeridoo

Sur le Chemin d’Othello Ravez

« Aux arbres, ces géants, les représentants racines, l’origine de ce formidable instrument le didgeridoo qui, lorsque je l’ai vu et écouté pour la première fois à la télévision, joué par un homme Aborigène d’Australie assit devant Uluru, m’a donné l’envie d’aller dans le jardin trouver un tube creux de balançoire et souffler. » Othello Ravez

Il débute sa carrière en 2005 avec le groupe « Didjabo » et organise alors, avec les membres de la formation, le 1er festival français mettant en scène le didgeridoo, la guimbarde et le chant diphonique « le Rêve de l’Aborigène ».

Othello-Ravez-didgeridoo

A partir de 2006, il collabore avec Julien Coste, Christo Hedou et rencontre Emmanuel Andorin, ingénieur son et pianiste spécialiste des musiques du monde. Les collaborations artistiques se poursuivent à travers l’ambiance de résidences successives, de compositions, d’arrangements, d’enregistrements, de feeling et d’improvisations étonnantes.

En 2009, il crée le trio Malakin avec Julien Coste et Lahcen Bennajem, joueur de Guembri basse, où ils fusionnent leurs des traditions Orientales (Inde), Gnawa (Blues Africain) et Occidentales (Jazz). Puis c’est le Lawe Project qui l’attire à Bordeaux en 2010 (avec Denis Gouzil, Stéphane Czeski, Joran Czeski et Medhi Sfaxi) où le quintet développe un univers aux influences « Ethno jazz rock vocal » et sans paroles : www.lawe.project.free.fr

En 2011, le voyage se poursuit et Othello sillonne les festivals et concerts où il est convié en guest. Il rencontre ainsi de nombreux joueurs : le trio jazz Cooper, Makino, Mourgue (basse, piano, batterie), le grand saxophoniste Steev Pots, ou encore Issa Murad (oud) et de nombreux jazz bands (piano, contrebasse et saxophone). Sa dernière collaboration avec Jean Luc Fillon alias Oboman spécialiste du hautbois souligne de nouvelles couleurs du didgeridoo dans le registre classique / jazz.

Othello-Ravez-didgeridoo

Vous pouvez retrouver ses multiples collaborations dans ses actualités et ses projets !

C’est en 2013 qu’Othello Ravez décide d’enregistrer et de produire son premier Album « En Mémoire des Géants », travail qui donnera naissance au projet Othello Ravez Trios.

En 2015 Othello Ravez Trio devient “OLOJi“. Une world Fusion puissante, innovante, émergente. Le trio composé de Laurent Sureau : joueur de Hang, de Julien Coste à la flûte Bansuri et d’Othello Ravez, évolue en quintet avec Alexandre Chaigne au programming électro et Muakine Salaune Performeur arts martiaux.